Mercredi 22 Septembre - 19:00

saya zamurai

Dir. Hitoshi Matsumoto

103’ | 2010 | Japan | Comedy, Drama

Original Japanese version with French subtitles

 

Produced by: Akihiko Okamoto (Yoshimoto Kogyo Company) / Screenplay: Hitoshi Matsumoto, Mitsuyoshi Takasu, Mitsuyoshi Takasu, Tomoji Hasegawa, Kôji Ema, Mitsuru Kuramoto, Itsuji Itao / Distributed by: De Filmfreak / Casting: Takaaki Nomi, Sea Kumada, Ryô…

 

FR

Un samouraï déchu est condamné à faire le pitre pour que la fille du seigneur retrouve le sourire. Commence alors un absurde calvaire pour le vieil homme flegmatique où les défis se succèdent sans se ressembler, tandis que sa petite fille se désespère de voir son père si résigné. Elle n’attend qu’une chose : qu’il se fasse hara-kiri pour mourir en vrai samouraï...

 

Encore une perle du réalisateur de Symbol...

Ce film japonais inclassable, étrange explore cette idée originale en s’attachant et en nous attachant à son personnage énigmatique : Nomi Kanjuro, « Saya zamuraï », dont le titre est traduit par « le samouraï sans épée ». Celui-ci est un anti-héros qui dénote avec la figure mythique que l’on peut se faire traditionnellement d’un samouraï, en la décomplétant par le biais de l’humour noir.

 

Saya zamuraï est le premier film en costume de Hitoshi Matsumoto, et le premier dont il n'est pas le personnage principal 

le samouraï sans épée est joué par Takaaki Nomi, un marginal vivant dans le même quartier que Matsumoto. 

Selon le critique français Jean-François Rauger, « Comique dérisoire, slowburn dépressif caractérisent un film dans lequel l'auteur semble s'interroger sur sa propre condition d'amuseur public.


Le pari d’un tel scénario était risqué, or Hitoshi Matsumoto a réussi à trouver le juste équilibre entre le burlesque et le charmant. Très bien construit, le récit jongle entre le défi cynique et la quête silencieuse du père pour retrouver le sourire de sa petite fille. Une intelligence d’écriture qui portera dignement le film jusqu’à son épilogue.

À ce propos je vous suggère de rester jusqu’à la fin du générique car il y a un petit bonus. Simple et sans prétention« Saya Zamurai » est donc une petite perle japonaise qui se savoure le sourire aux lèvres. L’occasion de découvrir le génie extravagant d’un auteur hors du commun. Histoire de pouvoir hurler à votre tour : « Putain, j’adooore… Hitoshi Matsumoto ! »

 

EN 

A fallen samurai is condemned to play the clown so that the daughter of the Lord gets her smile back. Then begins an absurd ordeal for the phlegmatic old man where the challenges follow one another without resembling each other, while his little girl is desperate to see her father so resigned. She is only waiting for one thing: for him to do hara-kiri to die like a real samurai ... 

 

Another pearl from the director of Symbol…

This  strange, unclassifiable,Japanese film explores this original idea by attaching itself and attaching us to its enigmatic character: Nomi Kanjuro, "Saya zamuraï", whose title is translated as "the samurai without a sword". This one is an anti-hero who differs from the mythical figure that one traditionally makes of a samurai, by disassembling it through black humor.

 

Saya zamuraï is Hitoshi Matsumoto's first costumed film, and the first in which he is not the main character.

The swordless samurai is played by Takaaki Nomi, an outsider living in the same neighborhood as Matsumoto.

According to the French critic Jean-François Rauger, “Derisive comedy, depressive slowburn characterize a film in which the author seems to question his own condition as a public entertainer.

 

The gamble of such a scenario was risky, but Hitoshi Matsumoto managed to strike the right balance between burlesque and charming. Very well constructed, the story juggles between the cynical challenge and the father's silent quest to find his little daughter's smile. The intelligence in the writing will carry the film with dignity to its epilogue Speaking of which, I suggest you stay until the end of the credits because there is a little bonus. Simple and unpretentious "Saya Zamurai" is therefore a little Japanese pearl that can be enjoyed with a smile on your face. The opportunity to discover the extravagant genius of an extraordinary author. Just so you can scream, "Damn, I love ... Hitoshi Matsumoto!"