Jeudi 23 Septembre - 21:00 

CHANSON POUR L’ENFER D’UNE FEMME

Dir. Mamoru Watanabe

70’ | 1970 | Japan | Drama, Erotic, Crime

Original Japanese version with French subtitles

 

Produced by: Mamoru Watanabe (Kanto Eihai) Screenplay: Atsushi Yamatoya / Distributed by: Carlotta films / Casting: Tamaki Katori, Noriko Tatsumi, Rima Aoyama...

 

FR

Traquée, une femme yakusa, promise à une fin sanglante, est sauvée de justesse par un mystérieux bienfaiteur. Ils semblent partager le même karma : ils visent tous deux  à se venger d’un ancien policier, corrompu agressif et violeur, et se découvriront le même tatouage bouddhique. Ce point commun semble tisser entre eux une connexion symbolique et charnelle qui les dépasse et relève du karma...

 

Le réalisateur est considéré comme le pape et initiateur du PINK MOVIES au Japon, véritable phénomène, ce genre a été le berceau à l’origine du lancement de nombreux réalisateurs Japonais devenus célèbres par la suite.

Un peu comme une école à la Roger Corman, ce genre de film, était doté d’un érotisme certain. Il n’aurait pas déplu à Quentin Tarantino.

 

Ce film est le pendant au féminin des films de yakuzas chevaleresques,  dont Mamoru Watanabe a fait son cheval de bataille.

 

EN 

Hunted down, a yakusa woman, heading for a bloody end, is just saved by a mysterious benefactor. They seem to share the same karma: they both aim to get revenge on a corrupt, aggressive and rapist ex-policeman, and will uncover the same Buddhist tattoo. This common point seems to weave between them a symbolic and carnal connection that goes beyond them and suggests karma...

 

The director is considered the pope and initiator of PINK MOVIES in Japan, a true phenomenon, this genre was the birthplace of the launch of many Japanese directors who subsequently became famous.

A bit like a Roger Corman school, this kind of film was endowed with a certain eroticism. He would not have displeased Quentin Tarantino.

 

This film is the female counterpart of the chivalrous yakuza films, which Mamoru Watanabe made his main work.